Incursions sauvages

Editions Lord Byron

Prix régulier €24,00

Taxes incluses. Frais de port calculés à l'étape de paiement.

Christine Germain-Donnat (sous la dir. de), Incursions sauvages, Paris, Éditions Lord Byron, 2022

1re édition
Edition de 1500 exemplaires
Couverture rigide, 22 x 28 cm, 80 pages
Édition bilingue : français, anglais
Traduit du français par Ben Lenthall
ISBN : 978-2-491901-33-2

Incursions sauvages est le catalogue édité à l'occasion des expositions conjointes « Incursions sauvages » au Musée de la Chasse et de la Nature à Paris (FR) du 12 avril 2022 au 11 septembre 2022 et « Plongée en eaux troubles » à Fluctuart, Centre d’art urbain à Paris du 7 avril au 17 juin 2022. Il comprend une préface de Christine Germain-Donnat, une introduction et des notices du commissaire de l'exposition Cyrille Gouyette ainsi qu'un texte d'Anne Simon. Les artistes exposés sont Andrea Ravo Mattoni, Ardif, Bault, Bordalo II, Ruben Carrasco, Loraine Motti, Matthieu Dagorn, Nadège Dauvergne, Sébastien Jouan, Jussi TwoSeven, NEVERCREW, Olivia de Bona, SCAF, Veks Van Hillik et WAR!.

Andrea Ravo Mattoni est un artiste italien né en 1981 à Varese. Issu d’une famille d’artistes, il est immergé dans le monde de l’art et dessine depuis son plus jeune âge, avec un intérêt tout particulier pour l’art classique. Il a d'ailleurs suivi des cours à l’Académie des Beaux-Arts de Milan. En 2017, on lui doit une œuvre célèbre du Caravage reproduite sur la façade du centre hospitalier Gemelli de Rome. Plus récemment, dans le cadre des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, il réalise cinq grandes toiles au château d'Amboise. Il collabore également avec le musée du Louvre.

Né en 1986, Ardif est un street artiste vivant et travaillant à Paris. Il a suivi des études artistiques avec une spécialisation dans l'architecture. Sa formation et son goût pour les machines steampunk se retrouvent au sein de ses œuvres. Il trouve ses inspirations à travers la pop culture, les œuvres cinématographiques de Miyazaki (1941), Star Wars et des animaux, qu'il affectionne tout particulièrement. Son travail explore aujourd'hui les hybridations possibles entre machines architecturales et nature.

Né à Rodez en 1977, Bault est un artiste de la scène urbaine actuelle qui vit et travaille à Paris. Formé à l’École des Beaux-Arts d’Avignon puis aux Arts Décoratifs de Strasbourg, il se consacre au graffiti, mais aussi à la vidéo d’art, au graphisme et à l’illustration. Passionné d’art brut qu'il a découvert en Haïti, il s'intéresse aussi à la pratique artistique brésilienne du pixaçao : mélange de tags et de recherches typographiques.

L’artiste portugais Artur Bordalo est né à Lisbonne en 1987. Issu de la culture du graffiti illégal, iI se fait connaître sous le pseudonyme Bordalo II en réalisant dès 2013 des installations grand format en extérieur. Ces œuvres représentent essentiellement des animaux multicolores en volume avec des matériaux recyclés qu’il repeint. Les œuvres de Bordalo II qui critiquent ouvertement la mondialisation sont toujours écoresponsables, puisque leur composition même se base sur des assemblages de détritus glanés dans les rues ou les déchetteries.

Originaire du Mexique où il a grandi, Ruben Carrasco y étudie à l'Institut des arts visuels, puis à l'Université Anahuac de Cancun, à l'Université McGill et au Collège Dawson à Montréal, au Canada où il réside et travaille actuellement. En plus de son développement en tant qu'artiste, il a également travaillé comme tatoueur, scénographe, muraliste, photographe, graphiste et digital-designer. Il s'inspire de l'imagerie classique, de la statuaire antique, des ethnies indiennes et de la culture pop moderne.

Loraine Motti est diplômée de l’ENSAD Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris et de l’Ecole Boulle. Artiste-peintre, illustratrice et fresquiste, elle réalise des tableaux en résonance volontaire à l’œuvre de Jérôme Bosch qu’elle admire. Vivant et travaillant à Lyon, elle a fait ses débuts dans des friches de région parisienne en 2009. Influencée par ses longues résidences en Amérique du Sud à partir de 2014, ses fresques murales se peuplent de personnages évoluant dans un environnement naturel et donnent un regard particulier sur les rapports humains aux objets et à la nature, dans une veine surréaliste et narrative.

Né à Guingamp en 1982, Matthieu Dagorn vit et travaille à Paris. Peintre et un sculpteur aussi connu sous le nom de Lapin Thur, l'artiste est diplômé des Beaux-Arts de Quimper et poursuit une tradition artistique familiale héritée d'un arrière-grand-père peintre chez Henriot. En 2008, il rejoint le collectif d’artistes parisiens 9ème Concept au sein duquel il exerce son métier de graphiste. Il éprouve rapidement le besoin de s’exprimer autrement qu’en peignant sur un mur ou une toile et crée une technique de sculpture qui lui est propre. Il découpe et assemble bandes de papier, cartons, plastiques et autres placages de bois pour créer des masques ethniques, des animaux, des végétaux ou des silhouettes humaines.

Née à Ouagadougou en 1973, Nadège Dauvergne vit et travaille près de Beauvais (FR). Le dessinatrice et street artiste a suivi une formation académique aux techniques du dessin dans des études d’arts graphiques à Paris, puis aux Beaux-arts de Reims. Son approche artistique favorise les mélanges d’univers différents pour faire de nouvelles propositions visuelles. Son projet Exodus traite de la présence de la faune sauvage de plus en plus présente dans les villes ; Un phénomène lié aux nouvelles politiques en matière d’écologie, favorisant le retour de la nature en ville et à la dégradation des milieux naturels de ces animaux.

Sébastien Jouan est à la tête de l'équipe acoustique du Theatre Projects. Basé à Paris, il est un acousticien de conception avec une grande expérience dans la direction d'équipes multidisciplinaires, spécialisé dans la conception acoustique de centres de spectacles, de musées et de galeries, d'écoles de musique, de bâtiments éducatifs, de studios d'enregistrement, de paysages sonores urbains et d'installations d'art sonore. Il est également connu pour son travail sur les systèmes d'auralisation 3D, sur lequel il travaille actuellement avec l'université de la Sorbonne à Paris, ainsi que pour ses nombreuses collaborations avec des artistes sur des projets d'art sonore.

Né en 1983, le finlandais Jussi TwoSeven est un street artiste issu de l'art du graffiti des années 1990. Il fréquente l'école d'art d'Espoo (FI) de l'âge de 5 ans jusqu'à son adolescence, et ne poursuit aucune autre formation formelle, mais développe une fascination pour le graffiti après avoir entendu les garçons plus âgés raconter leurs incursions créatives nocturnes. Il abandonne sa première expérience de graffeur pendant plusieurs années jusqu’à ce qu’il découvre l’art du pochoir et recommence au milieu des années 2000. Il découvre alors son propre style, dans une technique compliquée et chronophage. Non-content d’un pochoir et d’une bombe aérosol, il esquisse ses images à l’aide d’un appareil photo ; selon lui, rien ne vaut de parcourir une ville à vélo la nuit, armé d’une caméra.

NEVERCREW est un duo suisse de Street art composé de Christian Rebecchi et Pablo Togni. C’est après leur formation à l’Académie des Beaux-arts de Milan qu’ils décident de travailler ensemble et abordent le street art dès 1996. Ils ne se limitent pas à la peinture, et abordent également la sculpture, le graphisme, la photographie ou même la vidéo. Ils créent des peintures murales de grand format et leurs interventions urbaines émergent de leur analyse de la relation entre l'humanité et la nature, en se concentrant sur l’effet délétère de l’homme sur son environnement.

Olivia de Bona est née en 1985. Après avoir obtenu un diplôme en Arts Appliqués et en Cinéma d’Animation en 2005, celle-ci rompt rapidement avec le numérique pour s'orienter vers un savoir-faire plus artisanal. Elle se rapproche alors du collectif 9e Concept avec Romain Froquet et Lapin Thur. L’ensemble de son œuvre touche au conte et à l’intime, mêlant à l'érotisme l'imaginaire de l'enfance. D'étranges et élégants personnages s'entrecroisent, se mêlent et se fondent dans un décor onirique, où la nature, l’animal, le rêve, le nu, la femme, le poil sont les motifs récurrents de sa mythologie.

SCAF est un graffeur professionnel, originaire de Nancy reconnu pour sa pratique incontestée de l’anamorphose. Au début des années 2000, il commence à peindre des BBoys, célèbres personnages emblématiques du graffiti. Il fait partie de la Smala Crew, un collectif regroupant les meilleurs graffeurs de l’Est de la France. Ses principales références sont des personnages de la pop culture comme Gollum, Rick et Morty ou Street Fighter que l'on retrouve dans ses graffitis. Le street artiste dessine également en trompe-l'œil nombre de monstres et animaux tels que des dinosaures, serpents géants et autres gorilles.

Né en 1988 dans le sud-ouest de la France, le tatoueur, peintre et street artiste Veks Van Hillik se passionne très tôt pour le dessin, puisant son inspiration dans la faune et la flore qui l’entourent, devenues le sujet principal de ses œuvres. Comme nombre de ses coreligionnaires, il puise ses références dans l’univers de la pop culture, des jeux vidéo ou de la BD, et devient vite un artiste reconnu du mouvement Lowbrow qui a émergé de Los Angeles à la fin des années 1970. Son style personnel, onirique et surréaliste est imprégné d’artistes classique comme Gustave Doré, Ingres ou Caravage, Van Eyck ou Brueghel, et livre au spectateur un monde sombre et mystique plein d'ironie et de noirceur, mais d'espoir aussi.

WAR! est le célèbre graffeur anonyme et masqué. Autodidacte, il dessine depuis l’enfance et n’a pas fait d’école d’art. Il découvre seulement le graffiti sur les voies de chemin de fer alors qu'il va voir ses grands-parents à Paris à la fin des années 90, période où cette pratique est à son apogée. Bien qu'il soit anonyme, afin de pouvoir continuer une pratique de rue illégale, les institutions le reconnaissent, puisqu'il réalise l'affiche du festival des Transmusicales en 2016, et que la ville de Rennes acquiert une de ses œuvres pour le Fonds municipal d’art contemporain.

Historien de l’art et chargé de mission au Musée du Louvre, Cyrille Gouyette est diplômé d’un DEA à l’Université de Paris I, Panthéon Sorbonne. Passionné par les liens que l’on peut tisser entre les arts et les époques, son mémoire de DEA portait déjà sur une comparaison entre les représentations pariétales à Byzance et en Italie au XIVe siècle. Il a notamment publié avec Jean-René Gaborit Les élans du corps : le mouvement dans la sculpture aux édition du musée du Louvre en 2005, suivi de Le nu féminin dans la peinture occidentale avec Sonia Brunel, chez le même éditeur en 2008. On lui doit plus récemment Une street histoire de l'art, publié aux édition Alternatives/Gallimard en 2021.

Christine Germain-Donnat débute sa carrière en 1999 en tant que conservatrice au Palais des Beaux-Arts de Lille, puis au musée des Beaux-Arts et au musée de la céramique de Rouen. Tout en dirigeant le musée Grobet-Labadié, elle est chargée du pilotage du projet de musée des Arts décoratifs et de la mode au château Borély à Marseille de 2008 à 2013, avant de prendre la direction du département du patrimoine et des collections à Sèvres-Cité de la céramique. Christine Germain-Donnat a pris la direction du Musée de la Chasse et de la Nature en 2019.

Spécialiste de littérature (XXe-XXIe siècles), Anne Simon est Normalienne, agrégée de lettres et titulaire d'un doctorat. Chercheur en études littéraires et philosophiques et directeur de recherche au CNRS, elle est responsable du Pôle Proust au Centre de Recherches sur les Arts et le Langage. Elle a notamment publié Trafics de Proust. Merleau-Ponty, Sartre, Deleuze, Barthes aux éditions Hermann en 2016, et Une bête entre les lignes. Essai de zoopoétique aux éditions Wildproject en 2021.